Sage-femme Ostéopathe

Agnès Rozenberg

Téléphone: 06 09 39 04 08 / Mail: agillet@free.fr

Prendre rendez-vous en ligne

 

Pourquoi consulter une sage-femme ostéopathe ?

Le cursus de sage-femme comporte 6 ans de formation médicale spécifique en périnatalité. Le domaine de compétence de la sage-femme couvre le suivi de la grossesse, l’accouchement physiologique et la surveillance du nouveau-né jusqu’à ses 3 mois révolus. De plus, le suivi gynécologique couvre également le dépistage et la contraception.

C’est après 15 ans d’une vie professionnelle passionnante mais épuisante de sage-femme hospitalière que j’ai décidé de me former à l’ostéopathie générale.

Ma double compétence, sage-femme et ostéopathe, m’a donc permis de me spécialiser en ostéopathie gynécologique et obstétricale. Ma spécialisation s’adresse également au suivi du bébé et du petit enfant.

 

L’ostéopathie est une médecine manuelle qui traite les restrictions de mobilité responsables de dysfonctions. La conséquence la plus fréquente de ces dysfonctions est la douleur ; mais parfois, cela peut être le mauvais fonctionnement d’un organe. En travaillant l’harmonisation de l’ensemble du corps, l’ostéopathie peut aider à retrouver l’origine de certains blocages et ainsi les résoudre.

 

Au cours de la grossesse, l’ostéopathie présente 2 avantages par rapport à la médecine traditionnelle :

  • Elle évite le recours aux traitements médicamenteux dont beaucoup sont contre-indiqués ou présentent des effets secondaires pour la femme enceinte et surtout pour l’enfant à naître.
  • Elle est particulièrement efficace pour traiter les symptômes douloureux et invalidants du dos, du bassin, et des ligaments, les problèmes de circulation sanguine (œdème, hémorroïdes…), les troubles du transit intestinal qui sont fréquents pendant la grossesse.

 

Après l’accouchement, l’ostéopathie permet une prise en charge efficace des douleurs du coccyx et du bassin de la jeune accouchée. Enfin, l’ostéopathie peut contribuer à faciliter l’allaitement maternel.

 

On retrouve les mêmes avantages de l’ostéopathie pour de nombreuses pathologies bénignes du bébé : les manipulations douces du bébé aident à traiter le torticolis congénital, les troubles digestifs, les troubles du sommeil, les difficultés d’allaitement maternel.

 

En dehors de la grossesse, l’ostéopathie permet souvent de soulager les problèmes de règles douloureuses, de dyspareunie (douleurs aux rapports sexuels), ou de troubles mineurs de la fertilité. Elle reste bien sûr une alternative efficace pour traiter les douleurs ostéo-articulaires notamment lombaires.